Offrez l'excellence académique à vos enfants
1-888-664-9978

Blogue

Ecole Secondaire Privée ou Publique?

Si votre enfant est en sixième année ou même en cinquième, le choix de l’école qu’il fréquentera au secondaire est sans doute au centre de vos préoccupations. Il est fort possible que vous hésitiez entre l’école publique et l’école privée. Les deux systèmes ont en effet leurs avantages et leurs inconvénients. Voyons ce qui en est pour certains des points les plus importants aux yeux des parents.

Le taux de décrochage

Ce n’est pas un mythe, les taux de décrochage sont beaucoup plus faibles au privé qu’au public, de façon générale. D’aucuns affirment que c’est parce que les écoles privées se débarrassent systématiquement des mauvais sujets. D’autres croient en revanche que le succès des écoles privées tient surtout au fait que l’encadrement y est plus serré. La vérité est peut-être un mélange des deux?

Avec le temps, de plus en plus de parents choisissent d’envoyer leur enfant au privé, pour différentes raisons. Les détracteurs de ce système s’insurgent du financement que le gouvernement du Québec fournit au système privé. Pourtant, de nombreuses études ont démontré que la cohabitation des deux systèmes était la meilleure solution. Il vous revient de prendre les décisions importantes concernant l’éducation de votre enfant. Sachez simplement que le choix de son école n’est qu’un facteur parmi tous ceux qui influenceront son avenir.

Chose évidente, la réussite scolaire d’un enfant, qu’il soit à l’école privée ou publique, dépend en grande partie de l’implication des parents. C’est peut-être là que se trouve la clé du succès… Il ne faut donc pas baisser les bras et les soutenir tout au long de cette importante période de leur vie.

Les frais de scolarité

Il s’agit, bien sûr, de la différence la plus flagrante. Pour envoyer un enfant au privé au niveau secondaire, ses parents doivent débourser environ 3000 $ par année, au minimum. Au public, ce sont l’État et les taxes qui financent la scolarité des élèves, bien que les parents aient certains frais à payer, par exemple pour le matériel obligatoire.

Si certains couples appartenant à la classe moyenne sont en mesure de défrayer ces coûts, quitte à se serrer la ceinture, ce n’est pas le cas de tous! Notez toutefois que quelques collèges privés offrent des bourses pour les élèves qui présentent un dossier exceptionnel. Si c’est le cas de votre enfant, cela ne coûte rien de vous renseigner.
La qualité de l’enseignement
Beaucoup ont tendance à penser que l’enseignement est de meilleure qualité en école privée. Ce n’est pas tout à fait vrai, mais pas complètement faux non plus. En effet, les enseignants qu’on retrouve dans le système privé ne sont pas à priori meilleurs que les autres. Tous les professeurs ont été formés dans les mêmes écoles! On trouve des enseignants totalement blasés dans le système privé, comme on rencontre des profs à la vocation inébranlable au public.

Toutefois, les écoles privées étant très souvent moins tolérantes envers les écarts de comportement que les écoles publiques, le professeur aura typiquement moins de difficulté à faire passer sa matière. Par ailleurs, les écoles privées ayant la possibilité de refuser les élèves qui n’atteignent pas les niveaux académiques souhaités, le niveau des classes est parfois plus élevé, ce qui contribue à la qualité de l’enseignement.

Les services pour les enfants présentant des besoins particuliers

On a souvent tendance à croire que les écoles privées sont plus appropriées pour les enfants présentant des troubles d’apprentissage ou du comportement, mais ce n’est pas toujours le cas. Plusieurs écoles privées refusent tout simplement d’admettre les élèves présentant des difficultés, particulièrement si celles-ci se reflètent dans les notes ou dans les tests d’admission. Souvent, si les difficultés apparaissent plus tard dans l’adolescence, il se peut que le jeune soit renvoyé de l’école, mais il se peut également qu’on mette tout en oeuvre pour l’aider. Cela dépend vraiment de la philosophie de l’établissement.

Du côté des écoles publiques, tout n’est pas parfait non plus. Toutefois, plusieurs établissements ont désormais des programmes spéciaux pour les élèves en difficulté, qu’ils soient dyslexiques, dysphasiques ou affligés de troubles graves du comportement. Ces élèves sont placés dans des classes spéciales et bénéficient d’un suivi plus serré, très personnalisé. Toutefois, les élèves dont les troubles ne sont pas assez sévères pour ces programmes ne sont pas toujours pris en charge comme il faudrait.

La personnalisation des services

Un des grands avantages des écoles privées est la personnalisation des services et de l’enseignement. En effet, dans les écoles publiques, les professeurs ont souvent beaucoup trop d’élèves, surtout au secondaire, pour parvenir à connaître chacun personnellement. Au privé, le ratio est généralement meilleur, ce qui facilite les relations élève-enseignant. Ainsi, lorsqu’un élève présente des difficultés, il peut avoir plus facilement accès à son professeur. Également, puisque les élèves ne sont pas des « numéros », il devient plus facile pour le corps enseignant de détecter un élève qui semble vivre une période difficile ou se désintéresser de l’école et, conséquemment, lui fournir l’aide dont il a besoin.

La qualité du matériel et des infrastructures

Les écoles privées ont plus d’argent, elles parviennent donc souvent à fournir du matériel de qualité supérieure aux étudiants. Mais, une fois encore, il ne faut pas généraliser. En effet, une petite école privée aura souvent moins de budget qu’une très grande polyvalente. Les petites écoles doivent souvent faire des choix et ne peuvent par conséquent pas fournir des tonnes de matériel pour des tonnes de cours et/ou d’activités. Souvent, c’est la quantité d’activités parascolaires disponibles qui en souffrira. Toutefois, il faut admettre qu’à nombre égal d’étudiants, les écoles privées l’emportent généralement sur les écoles publiques.

L’aspect stimulant de l’environnement

Certains parents craignent d’envoyer leurs enfants à l’école publique, croyant qu’ils ne trouveront pas là un environnement stimulant académiquement. Plusieurs craignent également la discipline relâchée et les mauvaises fréquentations. Force est d’admettre qu’ils n’ont pas tout à fait tort. En effet, nous l’avons mentionné plus tôt, le suivi n’est pas toujours aussi serré au public qu’au privé. Par ailleurs, puisque les écoles publiques n’ont pas le choix d’accepter tout le monde, alors que les écoles privées peuvent se permettre de refuser les indésirables, les adolescents plus faibles ou rebelles se retrouvent souvent dans les polyvalentes. Cet élitisme, car c’est de cela dont il s’agit, est souvent vertement critiqué.

*** Faites confiance à Tutorat Zoé afin de garantir le succès scolaire de vos proches. Nous offrons un service de soutien scolaire, d’aide aux devoirs et de préparation aux examens d’entrées dans des écoles privées et internationales en Mathématiques et Français pour les niveaux scolaires primaire et secondaire. Offrez l’excellence académique à vos enfants***

Source: Canal Vie

http://www.canalvie.com/famille/education-et-comportement/articles-education-et-comportement/ecole-secondaire-privee-ou-publique-1.1028109

About the Author

Contactez Nous

Nous ne sommes pas disponibles présentement. Mais vous pouvez nous envoyer un courriel, et nous vous répondrons le plus tôt possible

Des questions? Nous somme là. Envoyez-nous un message!

Cliquez sur ENTRER pour clavarder